jeudi 11 janvier 2018

La lecture publique est en danger ! On compte sur vous ...

Vous avez déjà été en bibliothèque ? Pour écouter l'heure du conte ? C'est chouette, non ?

Vous êtes déjà venus lors des lectures offertes de La Muse ? C'est génial aussi, non ?



Vous avez aimé ? Vous avez adoré ? Vous avez renoué des liens avec vos enfants, vous avez ri, c'était génial ...

Et tout cela, c'est offert. A chaque fois. Pour vous, des bénévoles se mettent en quatre pour que vous preniez plaisir à (re) découvrir la lecture, à découvrir d'autres auteur.es, des petites pépites que vous ne connaissiez pas.

Parfois, vous avez même pu rencontrer l'auteur lui-même lisant son livre. Une rencontre magique. (oui, là, y'a que des photos de la Muse, désolée, je fais de mon mieux. Mais ça vaut pour tout le monde). 




Et bien tout cela risque bien de prendre fin, 
si on n'y prend pas garde.

La lecture gratuite risque d'être taxée (depuis le temps que j'en parle) et ce sera 30 euros minimum ! A chaque fois !

Les auteurs ne pourront même plus lire 
leurs propres oeuvres sans être taxés !

 Donc pour tous, les bibliothèques, les lecteurs de rue,  30 euros à chaque fois et au minimum ... 

Le pompon ? il faudra déclarer en amont les lectures ...


De nombreux acteurs du livre ont déjà signé la pétition que vous trouverez (avec l'explication), ci-dessous : 


Des personnalités ont pris position (merci, merci, merci) :



Voici notre (votre ?)  "cadeau" de nouvelle année : 



Beaucoup d'articles pour comprendre, en cliquant sur ce lien.  


Et en vidéo, ça donne ça (à écouter jusqu'au bout, c'est très, très bien expliqué) : la vidéo ci-dessous :


Sinon, l'avis de Stéphane Servant (très bien fait également) : c'est ci-dessous :


Vous aimez la lecture ? Vous aimez votre bibliothèque, votre médiathèque, votre Muse, les auteurs qui lisent leurs oeuvres ? Vous aimez partager ces moments ? 

Alors, il faut agir. (Oui, je sais, je ne vous demande jamais rien, mais là ...).
Aussi, je compte sur vous pour signer la pétition, qui concerne touts les acteurs du livre, qu'ils soient auteurs, illustrateurs, bibliothécaires, lecteurs de rue ...

Parce que "Lire doit rester un plaisir" 
et que ce plaisir offert ne doit être une charge 
pour personne.


La Muse, qui ne paiera pas pour lire
aux enfants (ni aux plus grands).