mardi 22 août 2017

La Muse s ‘amuse & Corinne Boutry.

Pour clore le Monde merveilleux de La Muse s'amuse aux Jardins (enfin, pour cet été, car bien évidemment, ce n'est jamais terminé), je vous propose de venir rencontrer ce samedi 26 août 2017
 l'auteure jeunesse Corinne Boutry.

La Muse sera également là pour papotage et compagnie, et bien évidemment, remettre des diplômes et des jeux aux enfants ... et aux plus grands.

A samedi !

Clic pour voir la vidéo :

mercredi 19 juillet 2017

Pas de limites pour Gabin ! Merci à lui et à Laurent Savard !

Un très beau livre, une très belle découverte, "Gabin sans limites" de Laurent Savard chez Payot.

Un petit bijou de tendresses et de merveilles, l'histoire de Gabin, enfant autiste et super doué en rouler, le regard des autres ...

A découvrir et supra-conseillé par La Muse.

Clic pour découvrir :




La Muse, touchée
par tant d'Amour

vendredi 7 juillet 2017

L'Arc-en-Ciel de la rivière, Roxane Turcotte, illustrations d’Amélie Clavier. Editions « Les Plumes Solidaires ».




C’est l’histoire d’un poisson et d’un jeune pêcheur. Non, en fait, c’est l’histoire d’un gros poisson, et de plusieurs pêcheurs… Finalement, c’est plutôt une histoire qui devrait commencer par « Il était une fois ».

Pourquoi ? Car « L’arc-en-ciel de la rivière » est un très beau conte de Roxane Turcotte, merveilleusement mis en valeur par les illustrations d’Amélie Clavier.

On y retrouve tout ce qui fait le merveilleux dans un conte. La situation initiale, donc, le début, écoutez (et laissez-vous bercer) : il était une fois un poisson, une truite, que personne ne pouvait attraper.

Le déroulement, avec son intrigue : le jeune Antonin va apprendre un secret au sujet de cette truite. Il va alors faire preuve de beaucoup de malice et de patience, pour l’attraper.

Viendra enfin le dénouement, que je vous laisserai découvrir et qui sera heureux.

Le conte est au présent, cela facilite la lecture pour les plus petits, et ne gêne pas les plus grands. L’illustratrice a réussi à le fondre dans la nature.

Je me suis laissée emporter par ce très joli conte, qui se termine très bien. Pour les plus grand, il m’a rappelé les magnifiques scènes et moments de complicité du film « Et au milieu coule une rivière », chef d’œuvre, que même les non-pêcheurs, comme moi, apprécieront.

A la fin du livre, un bonus, que j’ai très apprécié. J’aime bien les bonus, et celui-ci est particulier, puisqu’il permet de découvrir des crayonnés originaux et alternatifs de l’illustratrice.


La Muse,
conteuse passionnée 

Cette chronique a été réalisée dans le cadre d'un partenariat avec les Editions Les Plumes Solidaires, que je remercie pour ce Service Presse.