mercredi 13 décembre 2017

Les 1001 vies des urgences et cie : Baptiste Beaulieu, médecin, écrivain, Humaniste. Merci.

Tout le monde ne le sait pas, mais le 13 décembre n'est pas une journée drôle pour moi. Je n'aime pas les fêtes. Parce que j'ai perdu mon Papa pendant les fêtes.  

Le 12 décembre 1986, c'était les illuminations à Bourg-en-Bresse ; Je m'en souviens. J'avais vu mon Papa, on avait bien ri tous les deux, et puis j'étais allée en ville, j'avais ri, et écouté une jeune fille chanter splendidement "Sur la route de Memphis". 

Dans la nuit du 12 au 13 décembre, mon Papa chéri s"est tué sur la route. La vie était belle avant. La vie m'a brisée à ce moment-là. J'avais 19 ans. Depuis, je déteste Noël (disons que je n'aime pas trop). C'est Mini-Muse qui m'a redonnée le sourire en ces tristes périodes.

Bon, je ne voulais pas vous raconter ma vie, hein. Juste pour vous dire que le 13 décembre plus qu'un autre jour, je pense à mon Papa qui me manque tellement (bisous, mon Papa). 

Depuis trois ans, il se passe des trucs étranges. D'abord, la vie qui me montre un autre chemin. Ensuite, une reconnaissance. Et aujourd'hui, pas le 12, ni le 14, mais bien le 13 décembre, retour à Bourg-en-Bresse, pour papoter avec un des grands chouchous de la Muse (et ils ne sont pas nombreux, je peux vous le dire) :

tadaaaa ... roulement de tambour et tout le tralala :

Baptiste Beaulieu. C'est lui : 

En pleine dédicace

Mais qui est-ce donc, Baptiste Beaulieu ? 
Quoi ? Mais vous venez d'une autre planète ? 

Allez, je suis sympa, je vous fais un petit résumé : médecin, écrivain, Humaniste, Baptiste est un homme au grand coeur et qui écrit extrêmement bien. 

Je l'ai rencontré via Facebook et sa nouvelle "La mort est une garce" (yeap !).



Et puis sur les réseaux sociaux. Où je me suis rendue très rapidement compte que non seulement c'était un médecin comme je les aime (déontologie, respect du patient et tout le tralala) , mais aussi un chouette écrivain (j'ai adoré sa nouvelle).

Photo : Baptiste, La Muse et Mini

En plus, il est Humaniste. Il croit en l'Etre Humain. Non, mais trop ça me fait trop penser à moi !!! (en mieux, bien mieux). 

Alors, quand j'ai vu qu'il était invité au salon du livre d'Attignat en 2016, malgré les bobos, j"y suis allée. Mode "groupie et rien d'autre" (si, si, je peux être comme ça. Ca m'énerve, on dirait une ado). Bref, le compte-rendu de cette magnifique journée ici

Et après, je l'ai lu.

Je crois que j'ai commencé par "Alors vous ne serez plus jamais triste". clic ici.


Puis, "les 1001 vies des urgences" clic là.

Enfin, "La ballade de l'enfant gris"    (clic)                           
merveilleux livre / conte sur un (ou même plusieurs) sujets douloureux, dont le douloureux rejet d'une mère pourtant aimante pour son enfant malade. Cette ballade sera également celle, initiatique, d'un jeune médecin, Jo, qui voudra absolument comprendre pourquoi Maria (la mère) rejette ainsi son fils No. Et ce n'est pas aussi simple. Et c'est important de parler de cette douleur, car elle existe, mais elle est cachée. Alors, on va parcourir le monde (ou presque) avec ce jeune interne, pour essayer de comprendre avec lui. Et c'est beau.

A noter que le livre vient d'être primé. Félicitations !!!



Et puis, comme je m'ennuyais ferme en attente de son nouveau roman (Spoil dans 30 secondes), et que j'ai vu la BD : "Les 1001 vies des urgences", je me la suis payée (clic). Et franchement, je n'ai pas regretté. C'est merveilleux de sensibilité, de douceurs et de tristesse (parfois). L'adaptation du livre est magnifique, et je vous la recommande, sincèrement.

Attention ... Spoil (ne pas lire si vous ne voulez pas savoir !!!) : le prochain livre de Baptiste Beaulieu sortira pour la rentrée littéraire 2018. Histoire, USA, passé et présent semblent être avec une femme le moteur de ce roman attendu avec impatience par les fans (allez hop, un peu de pression ne fait jamais de mal ;) ). 

Bon, que dire de plus ? Ah oui, le médecin - écrivain - Humaniste tient (aussi) un blog (ce qui l'a fait connaître du grand public, d'ailleurs), réconciliant soignants et soignés : "Alors Voilà" et franchement, ça vaut le coup de s'y abonner (que vous soyez soignants ou soignés). 

Ah, aussi, il est super top, Baptiste, car il pense que "des patients chroniques peuvent venir parler à des jeunes étudiants en médecine" et ça, c'est bien, même très bien. clic ici pour écouter l'interview de Baptiste Beaulieu dans l'émission "Allo Docteur". 

Pour terminer cette belle journée (un grand, un énorme MERCI, Baptiste, pour les superbes dédicaces), quelques photos, juste pour vous faire regretter de ne pas être venus (mon côté un peu sadique ;) Meuhhh non, juste pour vous donner encore plus envie d'échanger avec un homme bien).

(nb : Baptiste, lors de mon séjour à Cluny, j'ai acheté un livre de toi ... Evidemment, je l'ai oublié aujourd'hui... Une nouvelle. Ca me donnera l'occasion de revenir te voir en dédicaces ;) Comme si j'avais besoin d'une excuse, tiens). 


La Muse & Baptiste Beaulieu
dans le superbe cadre de la librairie du Théâtre

Merci, Baptiste, d'avoir enchanté mon 13 décembre. 

Supra-conseillé par les Muses !

La Vie est Belle, elle est Unique, et elle est encore plus Belle quand on discute, même 5 min, avec Toi. 


La Muse,
qui ne sera plus jamais triste ;)

mardi 12 décembre 2017

La sélection de La Maison des Maternelles !!!

Une fois n'est pas coutume. Ce ne sera pas aujourd'hui MA sélection, mais celle de la sympathique émission que vous ne manquez pas de regarder ou de suivre via les réseaux sociaux : "La Maison des Maternelles". 

Et comme je suis sympa, je vous mets le lien ici, et ici, et (Internet, Facebook et Twitter, on ne sait jamais, si vous étiez sur une autre planète à un moment - je sais, je suis trop sympa). 

Et aujourd'hui, il m'est arrivé un truc pas banal, dans le style "que du bonheur en branche".

Comme tous les matins, j'étais un peu connectée sur les réseaux, pour suivre les actus, toussa, et je vois, oh bonheur, que La Maison des Maternelles (si, si, l'émission sur France 5 dont je viens de vous parler, cher lecteur assidu) va effectuer un direct live sur les réseaux, concernant les livres de Noël pour les enfants.


Waouuuu, idée sympa. En tant que Muse, je suis super fan. 


Alors, bien évidemment, je suis le Facebook Live avec les deux complices, Marie Perarnau et Benjamin Muller (à qui on a attribué des surnoms assez drôles, mais qui donc réalise cette émission ? hihihi. Je vous laisse aller voir).


Et c'est sur ce lien qu'il faut cliquer pour voir les recommandations des deux compères : 



Et puis, vers la fin, le truc trop chouette (pour moi en tout cas), c'est que "La Muse en parle" a été citée. Si, si, allez direction 31 min et des brouettes (mais sinon, écoutez tout, regardez tout). 

Alors, comment vous dites, quand vous restez 30 secondes comme un rond de flan parce que vous ne vous y attendiez pas ??? Ben, voilà, c'est ça !!! 

Et je cite : 31.22 où l’équipe et plus précisément Marie  « vous renvoie aussi à d’excellents blogs de littérature, il y a La Muse en parle, qui parle beaucoup de littérature pour enfants, le fameux la Mare aux mots » ...

Merci pour cette reconnaissance, n'hésitez pas à poser des questions si vous avez besoin, envie de petites pépites et à très, très vite !



La Muse,
Maternalisante ;)

J'en profite pour remercier tous les auteur.e.s et les illustrateurs.trices jeunesse sans qui tout cela ne serait pas possible. Merci de faire briller les yeux des enfants ... et donc, les miens (Je suis une grande enfant).









lundi 11 décembre 2017

Pauvre fantôme d'Halloween ! Les aventures de Molly & Tom

Pauvre fantôme d’Halloween ! 
Par Ghislaine et Thierry Lamotte.



L’histoire ?

C’est celle de Molly la taupe et Tom, l’ours. Cette fois, cela se passe lors des fêtes d’Halloween. Les enfants (et quelques grands) se retrouvent comme chaque année chez le docteur Chouette, pour une histoire terrifiante, comme tous les 31 octobre.

Mais cette fois-ci, l’histoire est particulière, puisque c’est celle, véridique, de son aïlleule. Et la suite ne sera que pour le lendemain… oups… Et si le Docteur Chouette disait vrai ? Que s’est-il exactement passé, à l’époque ? Heureusement, Molly et Tom, cachés derrière le rideau pour écouter l’histoire, vont mener l’enquête.


Ce que la Muse en pense.


Comme pour tous les petits livres de cette superbe série, les époux Lamotte mettent en valeur des aventures hors du commun, avec en toile de fond les supers héros, Molly la taupe et Tom, l’ours.


Le livre est très bien écrit, le suspense est présent. Sept chapitres très bien construits avec les magnifiques aquarelles réalisées par Tom, oups, pardon, par Thierry Lamotte.

Je précise que les dédicaces sont adorables, n’hésitez pas à solliciter la vôtre. J’avais déjà lu « Pas de ça chez nous ! », l’histoire de Pétula Pigounet qui ne supporte pas avoir de nouveaux voisins, alors qu’elle ne les a jamais rencontrés. Lutte contre les discriminations dans cet opus, contre la "chasse aux sorcières" dans « pauvre fantôme d’Halloween ! », Molly et Tom, ou plutôt Ghislaine et Thierry Lamotte sont sur tous les fronts. 

Et réussissent formidablement à raconter une histoire aux enfants tout en faisant passer les plus beaux des messages : l’espérance et l’amour.

Les illustrations sont très belles, douces, en pleine page ou en cabochon, avec une reprise de la phrase les concernant.


Le texte est merveilleusement écrit, très compréhensible par des enfants, mais les plus grands (même les adultes) devraient eux-aussi y jeter un œil, et même s’y attarder, car ces petits livres, l’air de rien, sont porteurs de messages et d’espoir, et ça, La Muse adore.




La Muse, dans l'espace-temps
avec Charline Chouette ;) 



dimanche 10 décembre 2017

Miléna, rapport d'enquête de Lucile Dumont. Aventurière Intérimaire.



Tout commence avec Ghislain :


 Qui est-ce ? C’est un aventurier intérimaire. En gros, si vous avez une menace sérieuse, je dis bien sérieuse hein, comme un dragon, en tapant le 3615Chevaliers, on vous enverra une personne expérimentée (et surtout, surtout, très bien payée). 
Mais si vous avez un problème style un mixeur hanté, faut pas rigoler (oh, quand même !) : on ne déplace pas des Chevaliers pour ça.Donc, on vous enverra des intérimaires, des filles ou des gars très mal payés (intérimaires, donc), aussi compétents (voire plus) que les preux Chevaliers mais bien moins chers, et prêts à tout pour payer leur loyer.

Soit dit en passant, Ghislain, aventurier intérimaire, est une aventure téléchargeable et … gratuite sur la site Via Fabula : Clic

Alors, moi, j’avais rencontré Laurent Pendarias, qui m’avait complètement hypnotisée avec Ghislain. C’était super. Donc, bien évidemment, j’ai téléchargé l’appli et je me suis ré-ga-lée. (Le mot est faible).

Alors, comme je connais Lucile Dumont, et que je sais que non seulement elle écrit trèèèès bien, mais aussi, qu’elle dessine à merveille, je me suis précipité pour obtenir les aventures de Miléna. Et je n’ai pas été déçue.

L’histoire ?

C’est donc celle de Miléna, aventurière intérimaire, lyonnaise (ça rapproche), qui essaie de faire de son mieux pour boucler ses fins de mois avec les missions un peu pourries (mais qui paient) qu’on lui propose (à noter qu’elle est prête à presque tout accepter).

Il y a donc un Poltergeist, un Cavalier des Ondes, un Arbre aux 1000 saisons et un Re’em.

Tout cela dans un seul rapport d’enquête de Miléna Michel (c'est son nom de famille). Le tout, avec un suivi très administratif et un respect des procédures (je te dis même pas comme ça, ça donne pas envie, mais le livre est génialissime). 

Mais comment les respecter, ces fichues procédures, quand on est sure de faire le bien ? A-t-on le droit d’outrepasser les siens (de droits) ? 

Des superbes aventures, des liens d’amitié, des découvertes, des moments drôles (même très drôles), du suspens … tout cela réuni dans un seul et même livre, trop beau pour être vrai... et pourtant !!!

Ce que la Muse en pense.

Tout d’abord, il faut dire ce qui est : c’est super bien écrit. Non mais franchement, j’avais déjà lu du Lucile Dumont (Loups Rouge, pour ne pas le citer) mais franchement, la demoiselle a une plume qui glisse sur le papier et choisit ses mots à merveille !

Extrait expliquant le brouillard : « La bruine imbibait le brouillard spongieux menant au lac. Une horde de loups-garous aurait pu passer inaperçue au milieu de la pelouse par un temps pareil : on n’y voyait pas à dix mètres ».

Et puis, elle sait manier l’humour aussi bien que ses costumes (allez la rencontrer lors d’une séance de dédicaces, vous ne serez pas déçus !). 








Tout au long du livre, sont dispersées de ci, de là de superbes illustrations réalisées par l’Artiste.

Bref, du grand Art.

Et puis, Lucile, elle a un coeur gros comme ça :





La Muse,
Pour qui vous n'aurez pas besoin
d'un-e Aventurier-ère Intérimaire !